Expérience & Découvrir

Planifier & réserver

Acheter un forfait de Ski

Jungfrau Ski Region Live-Daten:

-

/
/
  • ( )
Weather and transportation

Le sentiment d’une étendue infinie

Fatima Silva Dos Santos et Martin Fischer profitent d’une vue inégalée lorsqu’ils travaillent sur le Jungfraujoch: pour elle pendant les pauses, pour lui grâce à son travail.

Fatima Silva Dos Santos a tiré son zip jusqu’à la pointe de son nez et frissonne sur le quai. Lorsqu’elle monte dans le premier train sur la Kleine Scheidegg le matin, il fait à peine jour et la température se situe en-dessous de zéro degré. Une poignée de randonneurs se divertissent à l’autre bout du compartiment. Autrement elle est seule. Fatima travaille à la boutique Top of Europe sur le Jungfraujoch. Elle grimpe 3’454 mètres par jour. Elle aime partir tôt et la balade dans le premier train. Puis, quand elle appuie son visage contre la vitre et se protège de la lumière du néon par un geste de la main, son reflet disparaît et elle voit dehors.

C F001034
Grindelwald Wengernalpbahn Bahnsteig
Guggigletscher Jungfraujoch Berner Alpen
«La vue sur le Jungfraujoch me coupe parfois le souffle.»

Puissant et majestueux

La vue majestueuse des Alpes contre le ciel du matin, toujours rose à l’horizon, est époustouflante. Fatima peut entrevoir l’étoile du matin, qui fera bientôt place au soleil. Ensuite, le train disparaît dans le tunnel - le temps de s’assoupir, jusqu’à ce qu’il arrive sur le Jungfraujoch après sept bons kilomètres.

De temps en temps, Fatima apprécie à distance la vue de cette hauteur sublime pendant ses pauses. Nulle part ailleurs l’air est aussi pur qu’il ne l’est ici. Il est impossible de voir aussi loin que durant une journée d’hiver froid. Elle laisse l’étendue en apparence infinie s’enfoncer. Elle aime cette sensation.

Prévisions météorologiques

Martin Fischer apprécie également la vue, pourtant c’est une partie de son travail. Le directeur de la station de recherche du Jungfraujoch fournit cinq fois par jour à MeteoSwiss, l’Office fédéral de météorologie et de climatologie, des rapports sur la visibilité, les nuages ​​et l’altitude ou les précipitations possibles. Ses observations font partie des prévisions météorologiques.

«J’apprécie le calme de pelleter la neige au petit matin.»

Le meilleur en hiver

Sur le Jungfraujoch, les conditions permettant de voir l’étendue sont particulièrement favorables. À la fin de l’automne et en hiver particulièrement, il y a beaucoup moins de particules de saleté, sur lesquelles les gouttelettes d’eau peuvent se condenser et ainsi obscurcir la visibilité. L’air est particulièrement sec, donc vous pouvez voir encore plus loin.

180 km de visibilité

Par haute pression, par exemple, le Jungfraujoch est d’une beauté radieuse et les températures sont souvent relativement douces tandis que, dans la vallée, l’air reste humide. Ou de l’air particulièrement propre et sec tombe de la stratosphère, à environ 40 kilomètres jusqu’au niveau des Alpes et assure une vue parfaitement claire.

<div/>

En cette belle journée, Martin Fischer peut voir jusqu’aux Vosges, qui se trouvent à une distance directe de 180 kilomètres. Et Fatima Silva Dos Santos préférerait rester en haut jusqu’à ce que le ciel étoilé s’étende sur l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau.