Expérience & Découvrir

Planifier & réserver

Acheter un forfait de Ski

Jungfrau Ski Region Live-Daten:

-

/
/
  • ( )
Weather and transportation

Voyage retour de la paroi nord de l’Eiger

Pendant longtemps, elle fut considérée comme invincible. Et même après la première ascension en 1938, il y a eu plusieurs tragédies sur la paroi nord de l’Eiger. Cependant, la fascination pour ce lieu est restée intacte, nourrie par le désir de beaucoup d’alpinistes de conquérir la paroi nord la plus célèbre des Alpes au moins une fois dans leur vie, sous la houlette d’un expert.

Andreas Abegglen a déjà grimpé le "Wall of Walls" plus de trente fois, ce qui fait de lui l’un des alpinistes les plus expérimentés de l’Eiger. Les demandes de renseignements pour participer à l’excursion historique ne cessent de croître. La fascination pour la majestueuse paroi nord perdure jusqu’à ce jour. La proximité avec la civilisation et sa bonne accessibilité incite beaucoup d’alpinistes à tenter l’ambitieuse aventure.

«Je ressens tant de vénération pour cette montagne majestueuse.»
Bergfuehrer Grindelwald Kaffee
Landkarte Berner Oberland Bergfuehrer
Klettern Ausruestung

L’entraînement et la confiance sont indispensables

Abegglen choisit ses clients avec soin. Avec chaque personne, il entreprend une excursion préparatoire pour déterminer si ses compétences techniques et sa condition physique sont suffisantes. "Je suis responsable de mes clients sur la paroi nord. Ils doivent me faire confiance et je dois être certain qu’ils peuvent gérer ce sentier physique," explique le guide de montagne breveté. En effet, à une altitude de 1’800 mètres, une distance d’escalade d’environ quatre kilomètres, avec divers changements entre les champs de glace et la roche nue, la paroi nord constitue un véritable défi même pour les alpinistes entraînés.

Jungfraubahn Bergfuehrer Eigernordwand
Jungfraubahn Station Eigergletscher Bergfuehrer

Au départ, il y a le Jungfraubahn

De concert avec ses clients, Abegglen grimpe le long du sentier Heckmair portant le nom de Anderl Heckmair qui, en 1938, réussit la première ascension à la tête d’une équipe germano-autrichienne. Si les prévisions météorologiques prévoient un temps stable et agréable pendant au moins trois jours, le guide de montagne et le client prendront dès la veille au soir, le Jungfraubahn jusqu’à la gare du glacier de l’Eiger. Ils y passeront la nuit, puis prendront le chemin de la paroi après minuit. Le départ à une heure aussi matinale est indispensable, car dix heures d’ascension les attendent. Ceux qui entreprennent le parcours Heckmair avec Abegglen bivouaquent au maximum une fois sur la paroi. Près de la moitié de ses clients sont en mesure de terminer le parcours en un seul jour, ce qui signifie qu’ils sont en mouvement pendant environ vingt heures.

«Dans le bivouac sur la paroi nord de l’Eiger, avec une vue sur ma patrie, je me sens en sécurité.»

Si haut mais pourtant si proche.

La première épreuve est la "fissure difficile", une partie de la roche qui n’offre pratiquement aucune surface de prise. S’il y a des difficultés, alors c’est une raison de revenir en arrière. D’autres défis sont à venir. Par exemple, le Flatiron menaçant qui peut seulement être entrepris avec des pioches et des crampons, ou la rampe menant à la cheminée de cascade, qui dessine un arc par-dessus celle-ci. Les alpinistes de la Traversée des Dieux ont besoin de nerfs d’acier. "Ce passage est étonnamment exposé, avec une vue dégagée de 400 mètres vers les profondeurs." Cependant, il y a aussi des moments de tranquillité sur la paroi. Par exemple, le soir du premier jour dans le bivouac sur une petite formation de roche. "Sur les hauteurs, je suis assis au milieu de la paroi nord de l’Eiger, en train de regarder les nombreuses lumières éloignées de Grindelwald et un sentiment de tranquillité m’envahit," s’enthousiasme Abegglen.

Bergfuehrer Vorbereitung Klettern Eigernordwand
Eigernordwand Klettern Bergfuehrer
Eiger Jungfrau Mittellegigrat Panorama

Avec une concentration maximale jusqu’au bout

Une fois parvenus au sommet, Abegglen félicite ses clients pour leur performance exceptionnelle. "Mais je leur rappelle aussi qu’ils doivent être totalement concentrés durant la descente." Le chemin à travers le flanc ouest de l’Eiger vers la gare du glacier de l’Eiger est techniquement moins exigeant, mais des accidents se produisent souvent pendant le voyage retour. Atteindre le sommet n’est pas le but ultime recherché. Le retour à la maison, sain et sauf, l’est.

Eiger Eigernordwand Wengernalpbahn
Andreas Abegglen eigerguide Thomas Senf Visual Impact

Andreas Abegglen

Andreas Abegglen semble être né (*1976) avec une fascination pour les montagnes. En grandissant à Grindelwald, il contemplait la paroi nord de l’Eiger tous les jours. En 1999, le garde forestier qualifié l’escalade pour la première fois. Il est devenu un guide de montagne breveté depuis 2002.