Expérience & Découvrir

Planifier & réserver

Acheter un forfait de Ski

Jungfrau Ski Region Live-Daten:

-

/
/
  • ( )
Weather and transportation

Le lieu de naissance des guides de montagne

L’histoire des guides de montagne commence à Grindelwald. Niché dans les montagnes uniques de l’Oberland Bernois, Grindelwald a été le paradis des aventuriers depuis la fin du 18e siècle et certains des guides de montagne les plus célèbres de notre époque sont nés ici.

Pendant longtemps, les gens ont évité d’explorer les montagnes. Le sommet avait la réputation d’être grouillé de mauvais esprits, de géants et d’autres personnages légendaires et effrayants. Il y a seulement 250 ans environ que les scientifiques de la nature ont commencé à s’occuper des montagnes et particulièrement des glaciers. Le goût de l’aventure s’ajoutait à l’intérêt initial pour la recherche. Grindelwald, avec son merveilleux panorama et ses glaciers menant au bassin de la vallée, a attiré une foule diverse et variée venant du monde entier, dont des anglais enthousiastes à partir de la fin du 18e siècle.

Die Geburtsstaette der Bergführerschaft06

Naissance d’une nouvelle profession

Afin de défier la montagne, les visiteurs anglais engagèrent des locaux pour leur montrer le chemin et porter leurs bagages. Ainsi, une nouvelle profession était née: guide de montagne. Les six à huit francs par jour qu’ils recevaient étaient une très belle énumération à l’époque. La perspective d’argent facile a aussi attiré beaucoup de guides de montagne potentiels. Si vous choisissiez le mauvais, vous pourriez ne pas arriver à la destination prévue. En revanche, vous perdriez votre argent.

Die Geburtsstaette der Bergführerschaft10
Die Geburtsstaette der Bergführerschaft05
Die Geburtsstaette der Bergführerschaft04
Die Geburtsstaette der Bergführerschaft01
«S’ils avaient plus de trois mauvais commentaires en un an, le brevet leur était retiré.»

Brevet contre mauvaise réputation

Ceci a changé avec l’introduction des premières règlementations pour guide de montagne en 1856. Les règlementations stipulaient qu’un brevet était nécessaire à l’exercice de la profession et que seules les personnes ayant une bonne réputation pouvaient passer le brevet. De plus, les visiteurs pouvaient noter leurs guides. S’ils avaient plus de trois mauvais commentaires dans leur livret de guide paginé, le brevet leur était retiré. 

Die Geburtsstaette der Bergführerschaft02 2

L’âge d’or

La véritable percée eut lieu au milieu du 19e siècle. Les années 1855 à 1865 sont aussi connues comme les années de l’âge d’or de l’alpinisme. Cette décennie a assisté à la conquête des sommets les plus importants des Alpes. Les guides de montagne de Grindelwald ont escaladé les sommets de la région avec des touristes anglais. Les guides de montagne les plus célèbres de l’époque étaient Christen Michel (1817-1880), Peter Bohren (1822-1882) et Christian Almer (1826-1898). Les trois alpinistes (parfois ensemble) ont participé à plusieurs premières expériences d’ascension. Le plus célèbre d’entre eux, Christian Almer, était connu bien au-delà de l’Oberland Bernois comme un guide excellent et fiable.

Die Geburtsstaette der Bergführerschaft03

Le meilleur de cette époque

Almer, le berger du glacier a accompli plus de 40 premières ascensions de sommets, de cols et de crêtes. D’autres parmi les plus connus de la région étaient la Kleine Schreckhorn et le Mönch (1857), l’Eiger (1858), le Gross Fiescherhorn (1862) et le Silberhorn (1866). Il a aussi participé à la première ascension historique et fatale du Matterhorn (1865). Après une tentative ratée en compagnie de l’un des futurs grimpeurs du Matterhorn, on dit qu’Almer aurait répondu à une nouvelle demande: "tout sauf le Matterhorn, Seigneur - tout sauf le Matterhorn!" puis il est retourné à Grindelwald. Une sage décision, comme il s’avéra plus tard. Après plusieurs années et d’innombrables excursions, Christian Almer est mort à l’âge de 72 ans à Grindelwald au pied de ses montagnes chéries. Sa profession continue de faire des émules jusqu’à ce jour.